Aliments dangereux


Les aliments contre-indiqués, ou à prendre avec modération,
en cas de déficit en G6PD :

. Tous les déficitaires ne présentent pas les mêmes sensibilités aux produits contre-indiqués. Vous pouvez ne jamais faire d’accident hémolytique en mangeant ou buvant l’un de ces produits mais pouvez tout autant en faire un. Vous pouvez ne pas en faire une première fois et en faire la fois d’après. Le mode de cuisson, l’accumulation de facteurs oxydants, plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène. Il est impossible de le savoir à l’avance.

. C’est pourquoi il est indispensable de suivre scrupuleusement les listes et principes de précautions valables pour tous les déficitaires quelque soit la forme, la sévérité et le taux de leur déficit.

. Nous vous proposons de télécharger l’avis de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et vous conseillons de le lire attentivement.


liste simplifiée


liste complète



Liste simplifiée établie selon les recommandations faites
par l’ ANSES en Novembre 2006



1 ) Les aliments contre–indiqués :

A. Ne jamais consommer de Fèves (vicia faba ou fèverole),
quel que soit leur mode de préparation ou de consommation.
(fraîches, surgelées, cuites, en soupe de légumes variés,
dans les compléments alimentaires ou les purées
de légumes en poudre).

B. Ne pas boire de boissons contenant de la quinine (quinquina),
comme les divers « Sodas Toniques ».
(exemples: Schweppes – Gini)

C. Ne pas consommer de compléments alimentaires à base
de vitamine C.


2 ) Les aliments à consommer avec modération :

La consommation de la vitamine C sous sa forme naturelle (dans une alimentation normale) contenue dans les différents fruits et légumes ne pose aucun problème aux déficitaires, vous pouvez en manger et en donner à vos enfants sans crainte et leur faire  bénéficier librement de ses bienfaits incontestables. Il en va de même pour les jus de fruits, compotes ou laits enrichis puisque leur teneur en vitamine C ne dépassera jamais le 1 g quotidien.

Les seules formes auxquelles vous devez faire attention sont les formes médicamenteuses (que vous retrouvez dans la liste par spécialités émise par l’Ansm) et les compléments alimentaires type « acérola » qui contient naturellement une forte taux de vitamine C ou encore les boissons énergétiques survitaminées ou multivitaminées, et cela encore une fois seulement si la dose de vitamine C indiquée, et cumulée dans la journée, est supérieure à 1 gramme.

 

 

Mise à jour le 26 octobre 2014


télécharger la liste complète et détaillée d’aliments contre-indiqués

buy mp3 music online